But I see your true color Shining through
5 May 2020

 

 

But I see your true color shinning through.

Dans l’imagerie technique et dans l’histoire du portrait en studio, des normes de genre et de beauté ont été véhiculées, notamment par le biais de la couleur.

En 2018,  mon amie Leslie me parle d’un ensemble de chartes techniques lié aux film Kodak dans les années 1960: les Shirley cards. Elles présentaient des portrait de femmes séduisantes dans des décors colorés. 

Un problème s’est alors posé: la publicité, autant que la technologie Kodak de cette époque, ne présentait que des modèles blanches et les films eux mêmes n’étaient adaptés qu’à cette pigmentation de peau. Cette norme mettait alors à l’écart toute une partie de la population Il faudra une vingtaine d’année pour que Kodak sorte un film qui permette de photographier tout type de carnation. Quoi de mieux comme bande sonore pour la publicité de ce produit que le message de paix True Colors de Cindy Lauper?

Mes modèles, de part leurs identités ou leurs attitudes, viennent déplacer la notion de genre.

Dans mes compositions, les modèles posent entourés d’objets qui proviennent de l’industrie du divertissement et de la décoration. 

Mon travail se présente comme une parodie critique de la position du modèle et propose plusieurs gestes liés à la mesure de la couleur en photographie, on y retrouve la charte colorchecker qui active la place des couleurs dans les photographies concernées.

Ensemble de photographies prisent à la Chambre sur diapositives et prises de vues numériques, 2018.